Les perturbateurs endocriniens et la santé reproductive

Selon la définition de l’OMS, «les perturbateurs endocriniens sont des substances chimiques d’origine naturelle ou artificielle, étrangères à l’organisme, qui peuvent interférer avec le fonctionnement des systèmes endocriniens (hormonaux) et induire ainsi des effets délétères sur cet organisme ou sur ses descendants».

Notre environnement quotidien nous expose aux pesticides, à des substances toxiques présentes dans une variété de produits plastiques et dérivés d’hydrocarbures se trouvant dans nos produits de rénovation ou d’entretien, nos meubles, nos vêtements, nos accessoires de cuisine et même nos aliments. 

De nombreuses substances sont soupçonnées d’être à l’origine de certains troubles du sperme et du cycle menstruel pouvant causer l’infertilité, des malformations congénitales, des fausses-couches, de la prématurité, en plus d’autres problèmes de santé. Ces perturbateurs endocriniens suscitent une grande inquiétude et un consensus chez les scientifiques.

Agissant à des doses extrêmement faibles, leurs dommages peuvent apparaître plusieurs années après l’exposition initiale.

De plus, les effets combinés de plusieurs perturbateurs endocriniens sont encore mal connus (effet cocktail et principe de surexposition quotidienne).

Fonctionnement 

Les perturbateurs endocriniens entrent subtilement dans l’organisme par le nez (air que l’on respire), la bouche (ce que l’on  mange, ce que l’on boit) et par la peau (les cellules de la peau absorbent les substances et les transmettent au sang).

Ils peuvent dérégler les hormones de différentes façons : 

  • En imitant les hormones naturelles ;

  • En empêchant celles-ci de communiquer leurs messages aux cellules ;

  • En causent des dommages irréversibles aux cellules lors de la formation des embryons ;

  • En interférant dans la sécrétion et l'élimination des hormones.

Quelques perturbateurs endocriniens :

1-)  LE BISPHÉNOL A (BPA) est utilisé dans le processus de fabrication des plastiques. En emballage alimentaire, il permet d'éviter la contamination microbiologique et de préserver le goût des aliments.

2-)  LES PHTALATES sont souvent utilisés comme plastifiants, car ils donnent au plastique la souplesse voulue. Dans les produits cosmétiques, ils servent d'agents fixateurs.

3-) LES PARABENS ont des propriétés antifongiques et antibactériennes. On les utilise en général comme agents de conservation.

4-)  LES HORMONES DE SYNTHÈSE tels que les contraceptifs oraux, les traitements hormonaux de substitution et certains additifs alimentaires pour animaux, par exemple, sont spécialement conçus pour agir sur le système endocrinien et le moduler. Leurs dérivés se retrouvent par la suite dans les eaux usées et contaminent l’environnement. 

5-) ET PLUS … 

 

Prévention

Il faut voir comment les éviter ou diminuer l’impact de ces perturbateurs. 

Voici une brève liste de produits clés qui peuvent contenir des perturbateurs endocriniens: 

- Rideau de douche en PVC; 

- Jouets pour enfants;

- Produits d’hygiène personnelle;

- Produits de lessive;

- Produits ménagers;

- Aliments en conserve;

- Emballage alimentaire en plastique; 

-Rafraîchisseurs d’air;

-Batterie de cuisine;

-Poussière, car elle accumule toutes les toxines présentes dans l’air.

Protéger les générations futures !

«La relation entre la dose de ces substances et l’effet produit n’est pas linéaire, l’effet pouvant être plus fort à faible dose qu’à forte dose. D’autre part, c’est la période d’exposition qui est importante avec une sensibilité toute particulière lors de la période de gestation et l’enfance. Ce stade de développement où l’être humain est particulièrement vulnérable est défini comme «fenêtre d’exposition ». La durée d’exposition est également à prendre en compte. (…) Enfin, les perturbateurs endocriniens constituent une bombe à retardement, les effets pouvant ne se manifester qu’à l’âge adulte et se transmettre d’une génération à l’autre (effet transgénérationnel).» (Duval et Simonot, 2010)

Pour plus d’information et pour trouver des produits alternatifs moins nuisibles, vous pouvez consulter de nombreux sites internet. En voici quelques-uns pertinents et spécialisés sur le sujet:

http://www.sabotagehormonal.org/

https://fr.davidsuzuki.org/rapports-et-contenus-scientifiques/

http://www.environmentaldefence.ca

https://www.ewg.org/

https://ntp.niehs.nih.gov/ntp/ohat/bisphenol/bisphenol.pdf?utm_source=direct&utm_medium=prod&utm_campaign=ntpgolinks&utm_term=monograph_bisphenola

http://www.sante-avant-grossesse.ca

http://www.generationscobayes.org  

 

 Génération Cobayes, consulté le 30 juillet 2018, Les perturbateurs endocriniens, http://www.generationscobayes.org/je-minforme/les-perturbateurs-endocriniens-0

 DUVAL Geneviève et  Brigitte SIMONOT, Les perturbateurs endocriniens : Un enjeu sanitaire pour le XXIème siècle, Air Pur,  2010, 79, p.11