Les méthodes de contraception naturelles après une naissance

Le retour de la fertilité après une naissance est complexe et multifactoriel, c’est pourquoi Seréna Québec a créé un atelier spécifique à cette étape de la vie où différentes méthodes naturelles sont enseignées, car il est bien important de comprendre que l’allaitement n’est pas un moyen de contraception en soi .

La MAMA

Cette méthode repose sur le fait constaté scientifiquement que le retour de la fertilité est retardé si l’allaitement est intensif et à la demande. Il y a 3 conditions essentielles pour être admissible à la méthode de l’allaitement maternel et de l’aménorrhée (MAMA). 

1-) Allaitement exclusif, à la demande, jour et nuit (pas plus de 4 heures d’intervalle entre les tétées le jour et pas plus de 6 heures entre les tétées la nuit).

2-) Aucun saignement après 8 semaines post-partum.

3-) Bébé âgé de moins de 6 mois.

La MAMA +

On appelle la MAMA-PLUS, la méthode qui permet aux mamans dont ce n’est pas le premier allaitement de continuer après 6 mois l’allaitement typique de la MAMA, si le retour de la fertilité a été tardif lors des allaitements antérieurs.

Selon certaines conditions enseignées en atelier, même si le risque de grossesse non planifiée est toutefois plus élevé qu’avec la MAMA, l’infertilité est encore très probable.

La MSTA

La méthode symptothermique en allaitement (MSTA) se base sur la même observation des signes de fertilité que la méthode symptothermique régulière (MST). Ce sont les règles d’interprétation de la période d’infertilité qui précède la première ovulation qui sont différentes.

Après les saignements qui suivent l’accouchement (lochies), et qui durent quelques semaines, il y a habituellement une période sans activité hormonale ovarienne. Il n’y a donc pas de signes de fertilité possible : ni glaire cervicale, ni changements au col utérin, ni élévation de la température basale.

La durée de cette période dépend des caractéristiques de l’allaitement et du temps qui s’est écoulé depuis l’accouchement.

Plus tard apparaîtront des signes de fertilité possible, soit continus, soit intermittents.

Et finalement, l’activité hormonale croissante déclanchera les signes habituels de la fertilité évidente, à la glaire et au col.

On inscrit ces signes sur un graphique symptothermique spécialement conçu pour la période d’allaitement.

Tous les détails de ces trois méthodes sont expliqués dans l’atelier spécial Le retour de la fertilité après une naissance, et Seréna Québec distribue de la documentation informative propre à cette situation.