Conception naturelle

La méthode symptothermique est un outil de choix pour les couples qui veulent concevoir, car elle permet de délimiter en temps réel les limites de la phase fertile du cycle menstruel.

conception naturelle Seréna Québec

L’infertilité et la stérilité

Infertilité

Un couple est considéré comme infertile lorsqu’il a eu des relations sexuelles de façon régulière et de façon non protégée pendant plus d’un an, sans conception ou sans mener une grossesse à terme. Ils sont alors candidats à une investigation, et éventuellement aux traitements de fertilité. Cependant, même sans traitement spécialisé, plusieurs concevront spontanément au cours des mois et des années suivantes.

Stérilité

Ce diagnostic est posé dans des circonstances où une grossesse ne sera jamais possible, ce qui peut survenir à la naissance pour des causes génétiques ou suite à des traitements médicaux détruisant les cellules reproductives (p.ex. chimiothérapie, radiothérapie, chirurgie).

recherche de grossesse

Selon Santé Canada, près d’un couple sur six sont infertiles et ce taux a doublé depuis les années 1980.

L’infertilité ne signifie pas une impossibilité définitive à concevoir. Grâce aux investigations médicales chez l’homme et chez la femme et à un examen des habitudes de vie, il sera possible de faire des ajustements pour augmenter les chances de concevoir naturellement. Sinon, il y a la possibilité d’avoir recours aux techniques de procréation assistée.

Causes possibles de l’infertilité:

  • Troubles hormonaux ;
  • Facteurs du mode de vie ;
  • Facteurs environnementaux ;
  • Anomalies anatomiques ou physiologiques du système reproducteur d’origine génétique ;
  • Facteurs psychologiques.

Les causes les plus communes:

Les causes les plus communes d’infertilité en lien avec le système reproducteur féminin sont :

  • Endométriose ;
  • Syndrome des ovaires polykystiques ;
  • Fibrome ;
  • Absence ou rareté de l’ovulation ;
  • Anomalies du cycle (phase lutéale courte, etc).

Pour le système reproducteur masculin, les causes les plus communes sont surtout liées à la qualité et quantité des spermatozoïdes.

Quelques perturbateurs endocriniens

  • LE BISPHÉNOL A (BPA) est utilisé dans le processus de fabrication des plastiques. En emballage alimentaire, il permet d’éviter la contamination microbiologique et de préserver le goût des aliments.
  • LES PHTALATES sont souvent utilisés comme plastifiants, car ils donnent au plastique la souplesse voulue. Dans les produits cosmétiques, ils servent d’agents fixateurs.
  • LES PARABENS ont des propriétés antifongiques et antibactériennes. On les utilise en général comme agents de conservation.
  • LES HORMONES DE SYNTHÈSE tels que les contraceptifs oraux, les traitements hormonaux de substitution et certains additifs alimentaires pour animaux, par exemple, sont spécialement conçus pour agir sur le système endocrinien et le moduler. Leurs dérivés se retrouvent par la suite dans les eaux usées et contaminent l’environnement.
  • ET PLUS …

Participez à notre atelier Concevoir naturellement

Cet atelier d'une durée de 3h permet de mieux comprendre la physiologie du cycle menstruel et hormonal, d'identifier les phases fertiles du cycle et les bonnes pratiques en terme de sexualité et de mode de vie, afin de favoriser une grossesse naturelle.